Qui suis-je?

Je me présente je m’appelle Fabienne Karam et je suis praticienne en massage bien-être Tibétain, et praticienne enseignante en thérapies esséniennes et égyptiennes que j’ai eu l’immense bonheur de recevoir de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau.
J’utilise ces deux méthodes de soins car l’expérience m’a montré leur complémentarité dans l’approche que je propose aujourd’hui.

Lorsque j’ai commencé à poser  mes pas dans un cheminement d’ouverture spirituelle, je n’avais aucune idée de la où cela allait m’emmener, je n’avais pas de but particulier et c’est la vie qui m’a imposer je pourrai presque dire une direction.
J’ai compris bien plus tard que mon chemin personnel et professionnel allaient se confondre en un seul dans ce que j’appelle  ma mission de vie, la réconciliation avec soi-même.
C’est donc dans cette recherche de réconciliation avec mon essence profonde que les hasards m’ont guidée peu à peu vers une cohérence de travail entre le corps physique , le psychisme, les émotions, le mental , l’énergie qui alimente et préfigure notre corps physique et notre âme.
La réconciliation avec son essence profonde et donc le réveil de son souvenir, permet la connexion avec le divin nécessaire à l’ouverture du cœur. Daniel et Marie-Johanne m’ont invitée à dépasser l’aspect purement technique des soins enseignés pour redécouvrir la face sacrée de la vie, sur les pas des anciens égyptiens du temps d’Akénaton et du christ .
J’ai senti un appel dans cette direction et c’est sans avoir fait un choix conscient de devenir thérapeute, mais en écoutant mon coeur, que j’ai laissé la vie m’emmener là où mon âme avait visiblement déjà fait son choix d’aller.
Le massage traditionnel tibétain et les thérapies esséniennes et égyptiennes sont complémentaires,mais elles ont aussi des points communs.
Elles travaillent sur le corps physique par le toucher avec des huiles aromatiques issues
de leur médecine de référence respective. Elles harmonisent les nadis et les chakras,
circuits énergétiques communs ainsi que le corps et l’esprit dans les deux méthodes.
Elles sont pratiquées dans un état de compassion, et appellent un travail d’épuration du Karma.
Leurs différences résident dans la pratique en elle-même qui est un massage physique intense des muscles sur tout le corps pour le massage tibétain, tandis que dans les thérapies esséniennes les nadis et les sous-chakras seulement seront sollicités par des massages . Le reste du travail se fera dans le subtil en relation trinitaire : thérapeute/ patient/Divin , c’est la plus importante différence, car elle sous-entend un état d’esprit de respect face à la nature même de la vie, sa face Sacrée.

Fabienne

Les commentaires sont fermés.